« Il y a un élément important qui est du coté de la transformation, de la déformation, une chose en train de devenir autre chose. Une chose n’est pas ce qu’elle parait être. «Je est un autre » Arthur Rimbaud. Une limite entre deux, ce moment où la reconnaissance que l’on a d’un objet est questionnée par ce que l’on voit ; c’est un axe de recherche qui m’intéresse, parce qu’il y a là un autre devenir possible. Ce que l’on voit n’est pas ce que l’on voit. C’est un bol, mais ce n’est déjà plus un bol. Il sort de la définition que l’on a de lui. Il sort de la case dans laquelle on l’a rangé. Partir de formes identifiables et les emporter ailleurs, vers d’autres sensations. Ce n’est plus un bol, c’est une ouverture. Un objet en devenir d’autre chose, comme une graine. J’ai donc voulu travailler la porcelaine, dans la continuité de ce que je fais avec le papier : déformation, perforations, que cela vienne au devant du regard, que quelque chose bouge. Comme si cela prenait vie du coté où cela n’est pas visible, comme si cela poussait. Evidement, la plasticité de la porcelaine papier se prête à ces déformations. Il y a eu ces mousses découvertes en ballades. Avec des formes très rondes, comme de petits bols retournés, la poésie de cette mousse qui grandit en se mettant en boule autour d’un peu d’humidité, qui a déjà presque une forme de goutte de rosée. A la fois ronde et constituée d’une multitude de petits picots, tout en restant dans la douceur. » Juli About
France
Personnaliser mon expérience à l'aide de cookies

En continuant à naviguer sur ce site ou à utiliser cette application, j'accepte que le groupe Houzz utilise des cookies ou d'autres technologies similaires pour améliorer ses produits et services, me proposer du contenu pertinent et personnaliser l'expérience utilisateur. En savoir plus.